Évolution des looks de Maripier Morin: La naissance d’une icône de style

Serge Cloutier

Depuis son passage controversé à Occupation Double, beaucoup d’eau a coulé sous les ponts. Le Québec a découvert au courant des années qui ont suivi une jeune femme à la fois talentueuse, charismatique et authentique.

Maripier a littéralement dominé le paysage médiatique du Québec au cours de la dernière décennie, que ce soit par l’animation de plusieurs projets télévisuels, son rôle d’égérie pour Revlon ou l’obtention de son propre talk-show.

Autre détail qui attire notre attention : l’évolution de son style. En quelques années, elle est passée de la girl next door à une véritable icône de mode. Voici donc un aperçu de cette évolution aussi surprenante qu’impressionnante.

1

En 2010, lors du lancement de la programmation de TVA

Ultrawig

En 2010, à l’occasion du lancement de la programmation de TVA, Maripier portait un ensemble à la fois simple et coloré. Un joli haut bustier à l’imprimé floral multicolore s’agençe à une jupe plus sobre de couleur bleu marin. Sa fine taille est accentuée par une ceinture noire, de la même couleur que la pochette lui servant à contenir ses essentiels pour la soirée. Elle choisit des escarpins nude pour compléter le look. Pour sa mise en beauté, un maquillage très naturel met l’emphase sur son teint lumineux et son visage est dégagé grâce à une petite tresse dans ses cheveux. Un look réussi, mais peut-être un peu ennuyeux de simplicité.

C’était en 2010 et à l’époque, Maripier était une des beautés de l’émission Le Banquier, présentée à TVA, depuis 2007. Celle qui tenait la valise numéro six avait alors réussi à gagner le cœur du public par son authenticité.

Ce n’était pas réussi d’avance puisque les Québécois l’avaient d’abord découverte à Occupation Double, en 2006. À l’âge de 20 ans, elle voulait briser l’image de «fille parfaite » qui lui collait à la peau et s’était inscrite à l’émission en se promettant d’être elle-même.

Sa forte personnalité et son impulsivité n’avaient pas plu à tout le monde. À l’époque, la téléréalité était un phénomène nouveau au Québec et le public a pris plaisir à détester Maripier sans véritablement la connaître. Puis, grâce au Banquier, la province a pu remarquer la gentillesse et le charisme de la jeune femme qui est rapidement devenue une des beautés les plus appréciées des téléspectateurs.

2

En 2011, lors du Gala Artis

Karine Paradis

Lors du Gala Artis de 2011, Maripier fait le choix très risqué de porter une robe jaune canari. La robe en soi est jolie, avec ses détails de volants romantiques combinés à une touche de résille qui ajoute un peu d’originalité à une pièce autrement plutôt simple. Le choix de la pochette imprimée et des escarpins de suède beige est prudent, mais réussit. Le collier bleu contrastant avec l’ensemble vient compléter le tout. Au final, le look n’est pas une catastrophe, mais il faut admettre que Maripier arbore la même teinte de la tête aux pieds (littéralement). Une chevelure châtain (comme celle qu’elle arbore aujourd’hui) plutôt que blonde aurait permis de casser cet ensemble 100% monochrome.

La principale intéressée est d’ailleurs d’accord pour dire que ce n’est pas une réussite. En effet, questionnée sur ses pires faux pas, elle s’exclame : « Une robe jaune et des… cheveux jaunes au Gala Artis, en 2011. J’étais monochrome! »

3

En 2013, lors du Gala Artis en compagnie de Brandon Prust

Karine Paradis

Déjà en 2013, le style de Maripier s’est raffiné. En seulement quelques années, elle démontre sa capacité à faire des choix plus élégants, comme c’est le cas de cette magnifique robe signée Viktor & Rolf. Sélectionner une robe qui soit classique sans être ennuyeuse demande une excellente maîtrise de la mode. Cette ravissante robe noire et blanche a d’ailleurs été trouvée le jour même du gala! Comme quoi les trouvailles de dernière minute peuvent parfois donner des résultats époustouflants lorsque les astres s’alignent.

Le caractère spontané de cette découverte combiné au classique sans faille de l’ensemble fait dire à Maripier qu’il s’agit là d’un de ses looks glam les plus réussis. Il faut noter aussi que cette robe s’agence à merveille avec le complet de son beau Brandon.

À l’époque, Maripier et Brandon se fréquentaient depuis déjà trois ans et un halo d’amour les enveloppait partout où ils se trouvaient. Les deux tourtereaux se sont en effet rencontrés à New York en 2010 alors que Brandon jouait avec les Rangers.

C’est en 2016, lors d’un épisode d’Accès Illimité, qu’on en apprend plus sur leur première rencontre. « Je suis arrivée au bar, j’ai commandé deux shots de Jameson. J’ai pris son téléphone dans sa poche, j’ai scanné ça, j’ai remis son téléphone dans sa poche, j’ai bu mon shot de Jameson, je l’ai frenché pis je suis partie. », raconte Maripier. Disons qu’elle ne devait pas se douter que sept ans plus tard, elle dirait « oui, je le veux » à ce charmant hockeyeur.

4

En 2013, au lancement de la programmation de V

Karine Paradis

En 2013, à l’occasion du lancement de la programmation de V, Maripier choisit de porter une jolie robe à imprimé floral blanc sur fond noir. Des bottillons noirs sont un choix intéressant et un peu edgy pour compléter un ensemble autrement très sobre. Fidèle à elle-même, elle mise sur une coiffure toute simple en laissant ses boucles naturelles tomber librement sur ses épaules. Son maquillage minimaliste est finalement relevé d’une touche de rouge à lèvres éclatant.

Sa présence à l’événement s’explique par sa participation à l’animation de l’émission District V, aux côtés d’Herby Moreau. Elle y réalise son rêve de rencontrer des vedettes internationales et de les interviewer et coanimera l’émission depuis son apparition sur les ondes en 2012 jusqu’à ce qu’elle soit retirée de la programmation en 2014.

Lors d’une entrevue avec HollywoodPQ, alors qu’elle venait d’embarquer dans l’aventure de District V, Maripier raconte son expérience avec beaucoup d’enthousiasme : « Je suis tellement heureuse de l’opportunité que j’ai de travailler sur cette émission. Les gens ne le savent peut-être pas, mais c’est un rêve de petite fille qui se réalise pour moi. […] Je peux vous dire que la nouvelle artistique sera traitée différemment de ce qu’on a connu par le passé avec les Flash et Star Système. Tout le monde est très emballé! »

À l’époque, elle avait refusé de prolonger son contrat avec l’émission Le Banquier afin d’explorer de nouveaux horizons de sa carrière émergente. Considérant là où elle est rendue aujourd’hui, on peut dire qu’elle a su prendre les bonnes décisions aux bons moments.

5

En 2013, lors de la Semaine de la mode de Montréal

Nadya Toto

C’est un look chic et décontracté que Maripier a choisi de porter lors de la Semaine de la mode de Montréal en 2013. Elle a ainsi agencé un jeans blanc à un chemisier fluide de la même couleur. Le blanc immaculé de l’ensemble est cassé par l’ajout d’une veste à manche courte d’inspiration militaire. Le jeu des textures est intéressant : l’effet de transparence du chemiser a un côté romantique alors que la veste cloutée aux manches de cuir ajoute un petit quelque chose d’edgy. Ses longs cheveux sont remontés en un chignon haut perché, ce qui dégage joliment son visage. Au final, il s’agit d’un look qui n’est ni déplaisant ni époustouflant. En effet, tous les éléments s’agencent bien les uns aux autres, mais les looks de soirée de Maripier nous prouvent qu’on peut s’attendre à quelque chose de plus original de sa part. Toutefois, on comprend son envie d’être confortable pour explorer le talent des designers locaux à la Semaine de la mode.

L’animatrice originaire de Rivière-du-Loup n’a d’ailleurs pas peur d’avouer qu’en dehors des grandes occasions, son style est plutôt simple et décontracté : « Maintenant, comme j’ai la chance de porter beaucoup de beaux vêtements à la télé ou lors d’événements spéciaux, j’ai moins le goût de m’en acheter. Ça n’enlève rien à ma passion pour la mode, mais au quotidien, je ne ressens pas le besoin d’être habillée avec des vêtements griffés de la tête aux pieds. Un jean et un t-shirt blanc, ça fait toujours la job. », révèle-t-elle au magazine Véro.

Au final, il faut bien admettre que Maripier est ravissante en toutes occasions, peu importe ce qu’elle décide de revêtir.

6

En 2013, au lancement du magazine Véro

Karine Paradis

C’est en 2013 que Véronique Cloutier lançait Véro, son magazine éponyme. À l’occasion de la sortie du premier numéro, toutes les têtes d’affiche du show-business québécois se sont rassemblées pour célébrer l’arrivée de ce nouveau média adressé aux femmes et abordant divers sujets liés à la beauté et la mode.

Fidèle à elle-même, Maripier a choisi un look plutôt décontracté pour se joindre aux célébrations. Vêtue uniquement de denim, elle porte le canadian tuxedo comme nul autre. Sa chevelure, rassemblée en chignon léché, ajoute un peu d’élégance à l’ensemble. Les escarpins de cuir nude élèvent aussi le look, au sens propre et figuré.

Véronique Cloutier étant réputée pour son authenticité et son côté terre-à-terre, le lancement de son magazine ne pouvait que refléter cette simplicité qu’on aime tant. Le look chic sans effort de Maripier est donc parfait pour l’occasion.

7

En 2014, à l’occasion de KARV, l’anti-gala de VRAK

Karine Paradis

À l’été 2014, Maripier choisit d’oser sortir un peu de sa zone de confort en foulant le tapis rouge de KARV l’anti-gala. Pour l’occasion, elle agence un haut sans manche à franges à un short en satin rose. Des escarpins cloutés et un petit sac noir à bandoulière complètent l’ensemble. Le résultat est à la fois romantique et rock. Sa chevelure est laissée au naturel et tombe délicatement sur son épaule. Finalement, son magnifique sourire est mis en valeur par un rouge à lèvres éclatant. Un look à la fois stylé et confortable pour cet événement qui s’adresse aux jeunes téléspectateurs de VRAK. Lentement, mais sûrement, on constate que l’icône en devenir prend ses aises avec la mode et ose des looks originaux.

À l’époque, Maripier est déjà très présente dans l’univers télévisuel québécois. Même si elle ne fait son apparition à VRAK que l’année suivante dans l’émission Code F, elle est déjà connue des jeunes et des moins jeunes. Elle est en effet chroniqueuse aux émissions District V et Ça commence bien, toutes les deux présentées sur les ondes de V.

8

En 2014, lors de l’ouverture du bistro Accords

Karine Caron Benoît

En 2014, Maripier profite de l’ouverture du bistro Accords, dont les propriétaires sont Guy A. Lepage, Chantal Fontaine et Jean-Pierre Des Rosiers, pour sortir son beau hockeyeur qui joue alors pour les Canadiens de Montréal. Le restaurant est un bar à vin au décor élégant qui offre, encore aujourd’hui, des repas saisonniers composés de produits québécois ainsi qu’une belle sélection de vins biologiques. L’endroit idéal où porter un ensemble à la fois chic et décontracté, comme l’a bien compris le couple chouchou du Québec.

Maripier a donc choisi d’agencer une magnifique jupe courte embellie d’une infinité de petites pierres scintillantes à un simple chandail de coton gris à manches longues. Un choix des plus intéressants puisque ce haut relax permet de casser le look très chic de la jupe. De plus, le sac à franges ajoute une texture supplémentaire à l’ensemble à la fois réfléchi et décontracté. Un chapeau et des escarpins noirs complètent ce look parfait. De son côté, Brandon a opté pour un look composé d’un jeans, d’un t-shirt et de ses plus beaux sneakers en suède beige. La soirée était aussi réussie que leurs looks!

9

En 2015, au lancement de la programmation de TVA

Karine Paradis

Près de 10 ans après sa participation à Occupation Double, Maripier revient sur les ondes de TVA en 2015, alors qu’elle devient animatrice de l’émission Faites comme chez vous. Elle obtient cette opportunité après des années à faire ses preuves à V comme chroniqueuse pour de nombreuses émissions dont C’est Extra, Ça commence bien et District V. Plusieurs années auparavant, en 2008, on l’avait aussi vu sur les ondes de TVA dans l’émission Sucré Salé, le temps d’un été.

Pour son retour sur la chaîne qui l’a rendue (d’abord tristement) célèbre au Québec, Maripier opte pour un look romantique. Son haut blanc fluide d’inspiration bohémienne s’agence parfaitement au short rose satiné qu’elle portait d’ailleurs l’année précédente lors de KARV l’anti-gala. Alors que plusieurs célébrités évitent de porter le même morceau plus d’une fois, on admire le choix de Maripier de magasiner dans sa propre garde-robe pour réinventer son look. Mention spéciale aussi aux sublimes escarpins lacés à motif peau de serpent qui équilibrent à la perfection ce look boho-chic.

10

En 2015, au Gala Artis

Karine Paradis

Les galas sont l’occasion idéale pour nos vedettes favorites de démontrer leur impeccable sens du style. En 2015, Maripier a laissé loin derrière elle le look un peu négligé de girl next door qu’elle arborait à l’époque d’Occupation Double. Ses choix vestimentaires, bien que souvent décontractés, sont de plus en plus réfléchis. Maripier, aidée de son fidèle styliste, ose et joue savamment avec les tendances.

À l’occasion du Gala Artis de 2015, elle porte une magnifique création de Roksanda Ilincic. La robe noire aux accents pastels rose et bleu va à ravir à la belle animatrice. Son choix d’ajouter une pochette jaune est risqué, mais gagnant!

Sa classe et son sens aiguisé du style sont d’ailleurs remarqués cette année-là par Revlon. Maripier devient ainsi la première égérie québécoise de la grande marque de cosmétiques. À l’époque, lorsque questionnée par HollywoodPQ sur ce qui, selon elle, avait fait pencher la balance de son côté, elle répond : « Je pense que je suis très terre-à-terre, très lucide, je travaille fort et je suis indépendante. Je me suis trouvée en tant que femme. J’ai arrêté d’essayer de rendre les autres heureux, et je me suis dit je vais m’aimer moi. » Une réponse digne de la Maripier forte et fonceuse qu’on connaît!