Lists

28 des plus grandes vedettes de la radio au Québec

Par HollywoodPQ - July 26, 2019
Crédits: 98,5FM

Revoyez le parcours de ces vedettes de la radio québécoise.

André Arthur

Crédits: Capture d'écran Radio-Canada

Sa carrière radio s’amorce en 1970 à CHRC Québec. « Le Roi Arthur » est ainsi appelé en raison de sa domination des ondes. Son franc parlé lui a valu plusieurs congédiements en carrière. Le dernier est survenu en janvier 2018.

Claude Rajotte

Crédits: Capture d'écran Télé-Québec

L’animateur a fait ses classes à CHRD à Drummondville dès 1974. C’est toutefois à CHOM à Montréal en 1982 que sa carrière prend son envol. En 1978, il devient VJ à MusiquePlus. Aujourd’hui, on peut l’entendre à CIBL.

Félix Leclerc

Crédits: BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES NATIONALES DU QUÉBEC

De 1934 à 1937, il travaille à la radio de Radio-Canada. À cette époque, il écrit des scénarios de pièces dramatiques. Il y chante aussi ses premières chansons. Ce n’est que dans les années 1950 qu’il deviendra chanteur.

Gilles Parent

Crédits: FM93

C’est à CKCV qu’il fait ses débuts à la radio de Québec. C’est toutefois au FM93, avec Le Zoo qu’il fracasse tous les records de cotes d’écoute. Il connaîtra ensuite du succès avec La Jungle, avant d’animer des émissions parlées. Sa carrière prend fin en octobre 2017.

Gilles Proulx

Crédits: Courtoisie

Il débute sa carrière en 1962, avant de la terminer 46 ans plus tard en 2008. Il connut le succès à la barre de l’émission Le Journal du midi qu’il anima 24 ans, sur les ondes de CJMS, CKAC et au 98,5 FM.

Jacques Fabi

Crédits: 98,5FM

Il est le roi de la radio de nuit au Québec, depuis 1977. De 1977 à 2009, sur les ondes de CKAC et depuis 2011 au 98,5 FM, il tient compagnie aux travailleurs de nuit ou aux insomniaques.

Jacques Normand

Crédits: Archives Radio-Canada

Il amorce sa carrière radio à CHRC à Québec en 1941. En 1946, il se rend à Montréal et travaille à CKVL. En 1948, il enregistre son premier disque. En 1952, il poursuit sa carrière du côté de la télévision.

Jacques Proulx

Crédits: Capture d'écran Radio-Canada

Frère de Gilles Proulx, il fait ses débuts à la radio à Matane, puis à Québec. Il arrive à Montréal, à CKAC, en 1962. Dès 1968, il devient morning-man et anime Les Prouesses du matin jusqu’en 1987.

Jean Cournoyer

Crédits: Capture d'écran Radio-Canada

Après une carrière d’avocat et de politicien, il devient animateur de radio en 1977 à CKVL. Après un passage à la télévision, il revient à la radio et sera entendu entre autres à CKAC où il anime des tribunes téléphoniques.

Jeff Fillion

Crédits: Capture d'écran TVA

Il devient animateur à CHOI à Québec en 1996. C’est par la provocation qu’il s’impose. Cette stratégie lui a coûté cher, étant poursuivi à de nombreuses reprises, et menant à des congédiements. C’est lorsque proscrit des ondes publiques qu’il lance RadioPirate.

Joël Le Bigot

Crédits: Archives Radio-Canada

Ce Normand débute à la radio publique en 1977. Il anime alors CBF Bonjour jusqu’à la fin 1996. Il revient à l’antenne en 1998, cette fois pour Samedi et rien d’autre, l’émission matinale du samedi.

Judith Jasmin

Crédits: Archives Radio-Canada

C’est dans les radio-romans qu’elle amorce sa carrière. En 1947, elle entre à Radio-Canada. Elle deviendra coanimatrice avec René Lévesque en 1952. Elle est décédée en 1972.

Le Festival de l’humour québécois

Crédits: Canal D

Tex Lecor, Roger Joubert, Louis-Paul Allard et Pierre Labelle ont été à la barre de cette émission hebdomadaire d’humour sur les ondes de CKAC. De 1974 à 1995, ils ont fait rire la province, alors que leur émission était diffusée partout au Québec.

Les Grandes Gueules

Crédits: Groupe Avanti

C’est à l’école secondaire que la carrière des Grandes Gueules s’amorce. José Gaudet et Mario Tessier feront carrière à la radio de 1992 à 2007 et de 2010 à 2015, toujours sur les ondes de NRJ. Leur humour a déridé bien des Montréalais pris dans le trafic.

Marc Simoneau

Crédits: Capture d'écran Radio-Canada

Journaliste sportif vedette à Québec, sa carrière fut intimement liée à celle d’André Arthur. Il a couvert les Nordiques de Québec de la LNH. À la fin de sa vie, il était conseiller municipal à Québec. Un aréna de son district porte aujourd’hui son nom.

Marie-France Bazzo

Crédits: Télé-Québec

C’est à CIBL, la radio-communautaire de Montréal, qu’elle touche à la radio pour la première fois. De 1995 à 2006, elle anime la quotidienne Indicatif présent sur la Première chaîne de Radio-Canada. Elle quitta ensuite la radio pour se consacrer à la télé. On peut encore l’entendre comme chroniqueuse au 98,5 FM.

Mario Lirette

Crédits: Rythme-FM

C’est en 1972 à CKLM qu’il amorce sa carrière à la radio. Plus tard, il devient le premier animateur au FM à avoir un auditoire supérieur à 100 000 au Canada. Il est toujours en ondes, à Rythme-FM, où il anime Les weekends à Mario.

Michel Jasmin

Crédits: Capture d'écran TVA

C’est en 1968 que l’animateur amorce sa carrière, alors à l’emploi de CKJL à Saint-Jérôme. Par la suite, de 1969 à 1981, il est animateur-vedette au réseau Radiomutuel. Après de nombreuses années à la télévision, il revient à la radio à CHRC à Québec en 1998.

Normand Brathwaite

Crédits: Capture d'écran Télé-Québec

Ce touche-à-tout fait de la radio dès 1990. Son émission matinale Yé trop d’bonne heure à CKOI est l’une des plus populaires jusqu’en 2006. Il reviendra à CKOI de 2009 à 2011, avant de terminer sa carrière radio à Rouge FM de 2011 à 2013.

Paul Arcand

Crédits: 98,5FM

Depuis 2004, il domine les ondes matinales à Montréal au 98,5 FM. C’est à la fin des années 1970 qu’il amorça sa carrière à CKBS, à Saint-Hyacinthe.

Paul Houde

Crédits: 98,5FM

C’est à CKAC qu’il dit ses premiers mots à la radio, en 1975. Depuis 2007, il anime le retour à la maison au 98,5 FM, où il est le numéro un.

Pierre Pascau

Crédits: Facebook

Originaire de l’île Maurice, il s’est établi à Montréal en 1965. C’est avec L’Informateur durant plus de 15 ans le midi à CKAC qu’il devient l’une des grandes vedettes des ondes québécoises. Il a pris sa retraite en 1997.

René Homier-Roy

Crédits: Capture d'écran Télé-Québec

Homme de communication depuis la fin des années 1960, il vient à la radio en 1998 à C’est bien meilleur le matin, à la Première chaîne de Radio-Canada. Il restera à la tête de l’émission matinale durant 15 ans. Aujourd’hui, il anime Culture Club le samedi à la radio d’État.

René Lévesque

Crédits: Archives Radio-Canada

C’est en 1944 qu’il amorce une carrière radiophonique lors de la Seconde Guerre mondiale. De retour au pays, il fera carrière à la radio jusqu’en 1960. Il embrasse ensuite une carrière politique qui le mènera jusqu’au rôle de premier ministre du Québec.

Roger Baulu

Crédits: Archives Radio-Canada

On le surnommait le prince des annonceurs. Il fait ses classes à CFCF, la radio anglophone de Montréal au début des années 1930. Il poursuit sa carrière à CKAC, où il anime plusieurs jeux-questionnaires. Au début de la Seconde Guerre mondiale, il passe à la radio de Radio-Canada. Il finira sa carrière radio à CKVL.

Ron Fournier

Crédits: 98,5FM

Ex-arbitre de la LNH, il s’est converti à la radio en 1987. Après un passage à CJMS et à CKAC, il anime maintenant de façon très colorée l’émission Bonsoir les sportifs au 98,5 FM.

Saint-Georges Côté

Crédits: Ville de Québec

Animateur vedette de CKCV dans les années 1940-1950, puis dans les années 1960 à CHRC, à Québec, il est considéré comme la première vedette des ondes québécoises, alors qu’il était morning-man.

Véronique Cloutier

Crédits: Rouge FM

En plus de faire carrière à la télévision, elle est une animatrice de radio très populaire. C’est à CISM qu’elle fait ses premières armes en 1990. Depuis 2018, elle anime Véronique et les Fantastiques à Rouge FM.