Pop Culture

10 personnalités québécoises qui ont eu des démêlés avec la justice

Par mdanjou - June 30, 2020
Crédits: HPQ /Karine Caron-Benoit

Ces stars québécoises ont connu des ennuis avec le système.

Gilbert Rozon

Crédits: HPQ /Karine Paradis

En 1998, le fondateur déchu du Festival Juste pour rire Gilbert Rozon plaide coupable à une accusation sommaire d’agression sexuelle sur une jeune femme, mais il a obtenu une absolution inconditionnelle. De nouvelles accusations ont émergé avec #MeToo et le voilà de retour devant les tribunaux.

Éric Lapointe

Crédits: HPQ /Karine Caron-Benoit

L’accusation de voies de fait sur une femme contre le chanteur québécois Éric Lapointe a été un choc pour certains. Il a aussi été arrêté en République dominicaine en 2002 pour possession de stupéfiants.

Geneviève Sabourin

Crédits: Capture YouTube /Radio-Canada

L’obsession et le harcèlement de Geneviève Sabourin envers l’acteur américain Alec Baldwin ont valu à la comédienne d’être condamnée à sept mois de prison.

Mario Tremblay

Crédits: HPQ /Karine Paradis

L’ancien joueur et entraîneur des Canadiens de Montréal Mario Tremblay a été arrêté pour conduite sous influence d’alcool le 14 janvier 2014. Acquitté, il est toutefois trouvé coupable de refus d’obtempérer.

Éric Salvail

Crédits: HPQ /Karine Paradis

Onde de choc en 2017, alors que La Presse publie un article contenant plusieurs allégations de comportements indécents commis par l’animateur chouchou des Québécois Éric Salvail. Son procès a lieu en 2020.

Myriam Bédard

Crédits: Capture YouTube /Archives CBC

L’ancienne athlète et médaillée olympique Myriam Bédard est accusée en 2006 d’enlèvement d’enfant alors qu’elle se trouvait aux États-Unis avec sa fille.

Claude Dubois

Crédits: HPQ /Karine Paradis

Le chanteur Claude Dubois a été condamné à 22 mois de prison pour possession et trafic d’héroïne en 1981. Il a aussi été arrêté à plusieurs reprises pour conduite avec les facultés affaiblies.