Musique

10 one-hit wonders des années 90

Par mdanjou - May 27, 2020
Crédits: BMG

Voici 10 chansons qui ont marqué les années 1990 et qui sont encore aujourd’hui dans la mémoire collective, mais qui sont signées par des artistes qui ont eu du mal à récidiver.

Blind Melon - No Rain

Crédits: EMI

C’est en 1993 qu’est lancée No Rain. Blind Melon perdra son chanteur Shannon Hoon en 1995 d’une overdose.

Vanilla Ice - Ice Ice Baby

Crédits: Cover Images

1990, la chanson Ice Ice Baby devient la première pièce à l’influence hip-hop à devenir #1 sur le palmarès Billboard. Le chanteur est aussi acteur.

4 Non Blondes - What's Up?

Crédits: Cover Images

Le groupe n’a fait paraître qu’un seul disque. En 1993, il lance What’s Up?, son seul succès. La chanteuse Linda Perry est par ailleurs une auteure prolifique.

Deee-Lite - Groove Is in the Heart

Crédits: Elektra Records

En 1990, Groove Is in the Heart est un #1 mondial. Jamais le groupe n’a pu refaire un tel succès et il s’est séparé six ans plus tard.

House of Pain - Jump Around

Crédits: Tommy Boy Entertainment

Jump Around est l’hymne des partys de 1992. Le groupe s’est séparé en 1996 et son chanteur Everlast a fait carrière solo.

Lou Bega - Mambo No. 5

Crédits: BMG

Le chanteur allemand lance en 1999 sa chanson Mambo No. 5. Ce fut un #1 partout dans le monde. Il est toujours actif.

Marcy Playground - Sex and Candy

Crédits: Capitol Records

Sex and Candy est parue en 1997. Le chanteur et compositeur John Wozniak a revendu ses droits sur la chanson pour un million de dollars.

Semisonic - Closing Time

Crédits: Semisonic

La chanson Closing Time est parue en 1998. Peu de gens savent que c’est Semisonic qui l’interprète. Le groupe est officiellement toujours actif.

Spacehog - In the Meantime

Crédits: Elektra Records

En 1996, Spacehog lançait la chanson In the Meantime. Malgré de nombreux essais, le groupe n’a jamais réussi à faire un autre succès.

The New Radicals - You Get What You Give

Crédits: Capture d'écran Vevo

En 1998, la chanson You Get What You Give était sur toutes les lèvres. Quelques mois plus tard, le groupe se séparait, ne supportant pas la gloire.